• Montréal (Anjou), QC, Canada
  • +1 514 791 7871

À quoi dois-je me préparer ?

À quoi dois-je me préparer ?

Il existe des dizaines de scénarios SHTF (Shit Hits The Fan) auxquels les gens se préparent. Certains d’entre eux sont assez stupides et très improbables, mais la plupart d’entre eux ont au moins une certaine légitimité. Au début, appliquez TOUJOURS la philosophie séculaire, “Préparez-vous au pire et espérez le meilleur!” Dans le même temps, équilibrez le pire des scénarios avec ce qui est le plus susceptible de se concrétiser.

Guerre nucléaire à grande échelle

Alors, quel est le pire des cas? Si vous deviez demander à la plupart des experts en évaluation des menaces, ce serait sans aucun doute une guerre nucléaire à grande échelle avec la Russie ou la Chine. Le revers de cette menace est le fait qu’elle ne se produira probablement pas dans un avenir proche. Bien que je sache que de nombreuses personnes qui ont vécu la crise des missiles cubains peuvent être en désaccord avec véhémence, la plupart des experts estiment que la possibilité que cela se produise dans le climat politique actuel est très mince. Les trois plus grandes nations nucléaires, y compris les États-Unis, ont amassé un arsenal nucléaire qui pourrait détruire la terre entière cent fois. 

     Qu’est-ce qui maintient la guerre nucléaire sous contrôle? Destruction mutuellement assurée. En d’autres termes, si la Chine tirait sur les États Unis (rappelons que nous sommes juste leurs voisins), ils riposteraient et les deux pays seraient complètement détruits. Si une guerre nucléaire totale devait se produire, la terre serait probablement détruite et serait pour la plupart inhabitable par la suite. Tout le monde le sait et personne ne gagnerait en faisant cela. En fait, tout le monde y perdrait. Même s’ils pouvaient nous surprendre, détruire uniquement les États Unis détruirait essentiellement le leur. Toute l’économie chinoise dépend des Américains qui achètent leurs exportations. Si l’économie Américaine s’effondre, la leur s’écrase juste derrière eux.  

     De plus, vous ne pouvez pas faire grand-chose pour vous préparer à ce qu’une bombe nucléaire surprise vous tombe sur la tête et il n’y aurait pas beaucoup d’endroits où vous pourriez aller pour éviter les retombées massives. Les menaces nucléaires dont nous devons nous préoccuper sont la Corée du Nord, le Pakistan et potentiellement l’Iran dans un avenir proche utilisant une ogive nucléaire comme une IEM, mais j’y reviendrai sous peu. Il existe cependant un risque réaliste qu’une petite bombe sale soit déclenchée dans une grande ville, mais si vous n’êtes pas près d’un édifice touristique reconnu mondialement, vous ne serez pas affecté. Même si vous êtes à proximité, vous devriez être relativement capable d’éviter les retombées si vous savez ce que vous faites. Une bombe sale serait considérée comme une catastrophe localisée et le reste du pays se rallierait aux zones touchées et viendrait à leur secours en quelques jours.

Autres scénarios SHTF

Avant de discuter de la perte du réseau électrique, qui est le prochain pire scénario, je veux discuter de certains des autres scénarios SHTF (Shit Hits The Fan). Une pandémie massive serait en troisième position après avoir perdu le réseau. Je ne veux pas dire comme la récente épidémie d’Ebola; Je veux dire une version armée de la grippe du covid-19 de 2020 ou d’un autre virus mortel avec une faible valeur R. Si une épidémie suffisamment importante devait se produire, vous verriez la société se fermer assez rapidement. Les gens cesseraient de se rendre au travail, les camionneurs s’arrêteraient ou seraient empêchés de conduire à travers le pays pour livrer des marchandises, la police resterait à la maison pour protéger leurs familles contre les pillards, et les travailleurs qui desservent le réseau électrique n’entreraient pas au travail par crainte de se faire attraper la maladie et la ramener à la maison à leurs proches.  

     Les gouvernements des Provinces pourraient en fait fermer leurs frontières et restreindre les voyages pour empêcher la propagation de la maladie. Puis petit à petit, il manquerait de nourriture au supermarché, les stations-service commencent à manquer de carburant et de rationnement, et des pannes de courant peuvent se produire. L’infrastructure de notre pays est une machine finement réglée, et si une clé de singe est jetée dans les rouages, le Canada, le Québec pourrait rapidement s’arrêter. Le côté positif de ce scénario est qu’il se développe avec le temps. Si il se passe quelque chose, vous aurez peut-être assez de temps pour faire le plein de choses dont vous avez besoin avant que tout ne s’arrête. Vous auriez également de l’électricité (pendant un certain temps au moins) pour recevoir des transmissions radio et TV que le gouvernement et les médias utiliseront pour calmer la panique. 

Quatrième sur ma liste des pires scénarios serait un effondrement financier total . C’est l’autre scénario que je suis assez confiant que nous verrons dans notre vie. La encore, avec les États Unis à coté qui continuent de dépenser plus d’argent qu’elles n’en ont. Le marché boursier est à un niveau record, soutenu par des trillions de dollars en argent drôle de la Réserve fédérale donnés aux grandes banques. Les chiffres du chômage et de l’inflation sont falsifiés par des politiciens sales pour aider à cacher la pourriture qui sévit dans le milieu. Si cela se produit, «baissez les écoutilles», car le prochain effondrement fera de l’accident de 2008 un jeu d’enfant.  

Maintenant, je ne parle pas d’un petit krach boursier qui se presse rapidement comme en 2008. Quand je parle d’effondrement financier, je veux dire un effondrement total de la valeur du dollar. Beaucoup de gens, y compris les médias, montreront la Grande Dépression et comment nous avons travaillé sur le terrain à l’époque. Le problème avec cette théorie est que le peuple Canadien d’aujourd’hui est fondamentalement différent de nos arrière-grands-parents qui ont vécu les années 1930. À l’époque, nous avions des «travailleurs pauvres». Les pauvres étaient pour la plupart de petits agriculteurs des régions rurales du Canada qui étaient encore en mesure de fournir leur propre nourriture. Nous n’avions pas les énormes populations tributaires du gouvernement que nous avons aujourd’hui. La plupart des gens à l’époque (même les citadins) savaient comment cultiver des jardins de la victoire, conserver la nourriture, chasser, faire des feux, etc. Aujourd’hui, les Canadiens ont très peu de compétences d’auto-préservation, le cas échéant. Lorsque les contrôles de bien-être commencent à rétrécir ou cessent complètement, les pauvres brûleront les centres-villes avec des émeutes et des pillages.

Regardez ce que font ces populations du centre-ville lorsque leur équipe perd une coupe Stanley ou un Super Bowl. Pouvez-vous imaginer les mêmes personnes affamées, en colère et désespérées? Il est probable que le gouvernement fera appel au forces armées pour établir le calme et appliquer des couvre-feux pour réprimer les émeutes, ce qui ne fera qu’empirer les choses. Cela donnerait probablement aux gangs anti-gouvernementales l’excuse dont elles ont besoin pour entamer leur futile lutte contre «l’homme». À la fin de la journée, ce serait un gros gâchis effrayant et dangereux et votre meilleur pari serait de vous éloigner le plus possible des grands centres de population, d’être indépendant et de cultiver votre propre nourriture.

     Il existe de nombreux autres scénarios SHTF que les gens craignent, comme l’inversion des pôles magnétiques de la Terre, les volcans et les tremblements de terre massifs, la guerre biologique / chimique et le réchauffement / refroidissement / mondial ou tout autre terme que les écologistes appellent ces jours-ci. Au final, ce sont tous des scénarios sur lesquels vous n’avez aucun contrôle, même si vous choisissez de conduire une Toyota Prius. Si votre grande peur est l’une de ces autres situations, ça va. Préparez-vous simplement à un scénario de perte de réseau et adaptez vos préparations à ce que vous craignez.

Perte du réseau électrique

Donc, mis à part la guerre nucléaire à grande échelle imprévue, quel est le pire scénario le plus réaliste? Sans aucun doute, c’est le réseau électrique qui tombe en panne pendant une période prolongée à la suite d’une éruption solaire massive, d’une attaque IEM (impulsion électromagnétique) ou d’une attaque physique / cyber.  La plupart des Canadiens n’ont même jamais entendu parler de la menace IEM et presque tous les Canadiens supposent que l’électricité coulera comme par magie dans leurs maisons sans interruption pour toujours.   Vous ne pouvez pas vraiment les blâmer – c’est tout ce qu’ils ont jamais connu. 

     Quand les Canadiens perdent de l’électricité pour une soirée, c’est une aventure irritante dans la plupart des ménages avec maman et papa de se démener pour trouver une lampe de poche afin qu’ils puissent trouver les bougies emballées dans une boîte terne au sous-sol. Le bébé pleure parce qu’il a peur du noir. Sophie essaie de réconforter le bébé, mais elle est irritée parce qu’elle était en train d’envoyer un e-mail à son meilleur ami. Le petit Thomy est en colère parce qu’il n’a pas eu la chance de sauver le jeu vidéo auquel il jouait. Papa jure alors qu’il tape son orteil sur le lit à la recherche de la lampe de poche. Finalement, les choses se calment et la famille vote sur un jeu de société à jouer jusqu’à ce que les lumières se rallument. Trois heures plus tard, les lumières se rallument mystérieusement et la famille se disperse de la table de la cuisine. Maman retourne dans la cuisine pour finir la vaisselle tandis que papa se laisse tomber devant le match de hockey. Sophie et Thomy retournent en courant dans leurs chambres et sautent sur leurs appareils électroniques, tandis que le bébé joue seul dans son parc. Malheureusement, le jeu de société est inachevé sur la table de la salle à manger avec la première conversation significative que la famille a eue depuis des mois. À moins que vous ne viviez dans les régions rurales de du nord du Québec, c’est probablement votre idée de «la baisse du réseau».

     Quand je dis aux gens que nous pourrions facilement perdre le réseau électrique pendant plus d’un an, leurs yeux brillent généralement et ils hochent la tête en repensant à la dernière fois que l’électricité a été coupée chez eux. Ils n’ont aucune idée que leur vie ENTIÈRE tourne complètement autour de l’électricité. La plupart des Canadiens (en particulier les enfants) n’ont même jamais réfléchi à ce que serait la vie sans électricité parce qu’elle a toujours été là. C’est presque insondable. Ils ne réalisent pas la mort absolue, la destruction, le chaos, la famine, le meurtre, le pillage, le viol et la destruction gratuite qui s’ensuivraient quelques semaines après la panne de la grille. 

     Le fait est que la plupart des Canadiens ne peuvent tout simplement pas relier les points du point A au point C car ils ne comprennent pas pourquoi ce serait différent du 9/11, de l’ouragan Katrina, de la Grande Dépression, etc. “C’est le Canada – nous travaillerons ensemble comme nous l’avons toujours fait!” Cela est généralement vrai dans une catastrophe localisée lorsque le ventre de tout le monde est plein et que la croix rouge ou la sécurité civile se mobilise et vient à la rescousse. Mais si le réseau national tombe en panne, il n’y a personne pour venir en aide parce que les sauveteurs, le gouvernement et les militaires sont dans le même bateau que vous sans électricité pour fonctionner. Une fois que la véritable famine s’installe dans la population générale et sans aucune aide en vue, elle deviendra rapidement chacun pour soi. Après avoir présenté les preuves ci-dessous pour la perte du réseau électrique,

     Avant de présenter les multiples scénarios de la façon dont le Canada pourrait perdre le réseau électrique, vous devez comprendre pourquoi nous pourrions le perdre si facilement. Le réseau électrique de ce pays est très vulnérable et son talon d’Achille est le transformateur HV (haute tension). Les transformateurs HT sont essentiels au fonctionnement du réseau car ils permettent d’augmenter et de réduire la puissance en charges utilisables. Cela signifie que vous ne pouvez pas prendre votre four grille-pain et le connecter directement à la grande ligne HT sortant de la centrale, car votre grille-pain exploserait. Les hautes tensions sortant des centrales électriques peuvent parcourir de grandes distances jusqu’à un transformateur HT qui réduit la puissance en charges utilisables. Il est ensuite redescendu dans un poste de distribution avant d’être envoyé sur vos lignes électriques locales où il sera redescendu (par les petits transformateurs que vous voyez sur les poteaux électriques) et envoyé dans votre maison à une charge utilisable.

     Les transformateurs HT sont massifs, pesant généralement entre 200 et 400 tonnes chacun. Ils sont uniques à chaque sous-station et doivent être fabriqués sur mesure selon les spécifications. Les transformateurs HT américains sont fabriqués à l’étranger et prennent de  6 à 18 mois pour être construits et livrés, en supposant qu’il n’y ait pas de commandes en souffrance sur les matières premières dont ils ont besoin. La logistique de transport est également extrême avec des wagons spéciaux, des grues et des remorques nécessaires pour transporter la lourde charge. Les lignes électriques doivent être déplacées et chaque pont traversé doit être inspecté avant de traverser. Ces logistiques de transport peut parfois ajouter des mois sur le délai d’exécution. Imaginez la logistique du déplacement d’un transformateur sans escorte policière, personne pour inspecter les ponts et les embouteillages massifs de voitures «à court de gaz» bloquant les routes.

     Pourquoi cette information est-elle importante? Ces informations sont importantes car la plupart des menaces pesant sur le réseau électrique pourraient facilement supprimer plus de 300 transformateurs à la fois. Une Super attaque IEM pourrait les éliminer presque tous. Si le réseau électrique était supprimé au Canada, les quelques fabricants Canadiens qui pourraient techniquement «produire» les transformateurs HT n’auraient pas d’électricité pour leurs usines et tous les transformateurs devraient encore provenir de l’étranger. Même en accélérant la production, l’électricité ne serait pas rétablie avant 6 mois au plus tôt et la majeure partie du pays serait toujours sans électricité pendant plus d’un an. 

     La plupart des rapports du gouvernement et des médias reconnaissent que le pillage et les émeutes seraient endémiques, mais choisissent de se concentrer sur les «trillions» de dollars que cela coûterait dans le commerce et les coûts de réparation du réseau. Le problème avec ce scénario est que l’ordre social s’effondrerait dans la semaine suivant la perte du réseau et un effondrement total de la société serait inévitable dans un mois une fois que les gens auraient vraiment commencé à mourir de faim. La plupart des experts pensent qu’entre 6 et 9 Canadiens sur 10 mourraient la première année à cause de la famine et de la maladie. Le Canada tel que nous la connaissons ne survivrait pas six mois sans électricité, alors qui va être là pour réparer le réseau et pour qui le réparer? Je prédis que le gouvernement se concentrerait sur le rétablissement de l’energie dans les grandes villes et les bases militaires et que la plupart des régions rurales du Canada pourraient attendre des années avant d’avoir de l’electricité.

     C’est la menace à laquelle je me prépare et je vous recommande de faire de même. Si vous êtes prêt pour le réseau électrique à long terme, vous êtes prêt pour la plupart des choses qui se présentent à vous. La pire partie? Perdre le réseau est un scénario TRÈS probable qui se produira de notre vivant.

À quoi dois-je me préparer ?

Leave A Comment